QUI SOMMES-NOUS?

En juin 2009, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a procédé à la création de quatre centres de coordination en télésanté (CCT) au Québec soit un par Réseau universitaire Intégré en santé (RUIS).  La responsabilité du CCT du RUIS Laval a été confié au CHU de Québec-Université Laval, plus précisément à la Direction des technologies de l'information (DTI) du CHU de Québec-Université Laval, en 2010.

Vision

Le CCT vise à ce que l’intégration des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans les pratiques de soins soit harmonieuse, que les méthodes de travail soient portées par une approche et une stratégie de gestion du changement qui mobilise les parties prenantes à tous les niveaux de l’organisation.

Mission

La mission du CCT est d’élaborer, d’implanter et d’assurer le suivi du réseau de télésanté en appui au réseau de santé et de services sociaux déjà existant pour tous les établissements du réseau sous son territoire de desserte. L’équipe du CCT veille également à soutenir le développement de nouveaux réseaux de soins novateurs et à en assurer la pérennité.  La mise en place de technologies de télésanté permet de réaliser des activités de soutien au réseau, notamment :

  • Téléconsultation dans les différentes disciplines médicales et professionnelles;
  • Soutien au développement des pratiques professionnelles multidisciplinaires;
  • Téléenseignement.

Mandat

Le mandat de l’équipe est d’offrir du soutien aux établissements du territoire desservi par le CCT CHU de Québec-Université Laval pour l’analyse des besoins cliniques et technologiques, le développement de projets, l’installation, la configuration, la gestion et l’entretien des systèmes technologiques permettant les activités de télésanté ainsi que pour l’application des normes et procédures reconnues en télésanté.

De plus, l’équipe est soucieuse d’assurer une infrastructure technologique performante afin de permettre aux cliniciens de réaliser efficacement des activités de télésanté et de rencontrer les normes de certains programmes tels que celui d’Agrément Canada.  Elle veille également à la pérennité des projets en mettant en place un plan de pérennisation et les conditions de succès essentielles à leur bon fonctionnement.

Offre de services

En août 2015, le MSSS publiait les orientations ministérielles en matière de télésanté et le plan de mise en œuvre de cette gouvernance. Cette gouvernance repose sur un principe de cogestion clinique et technologique dans chacun des établissements du réseau de la santé et des services sociaux.  Une offre de services provinciale en télésanté est définie afin de permettre aux établissements de mieux connaître les services qui leur sont offerts ainsi que les processus de demandes rattachés à chacun des CCT.  Les services offerts sont les suivants :

  • Promotion de la télésanté;
  • Vigie et veille en télésanté;
  • Organisation de la télésanté;
  • Accompagnement clinique, technologique et organisationnel;
  • Accompagnement à l’évaluation de services et à la recherche;
  • Gestion de projets;
  • Gestion opérationnelle technologique

De plus, le MSSS a confié au CCT CHU de Québec-Université Laval un mandat de gestion opérationnelle technologique des services pour les établissements sous son territoire de desserte.  À ce titre, plusieurs fonctions s’ajoutent au mandat du CCT notamment:

  • Assurer le soutien technologique auprès des utilisateurs de la télésanté pour les établissements du territoire qui lui sont désignés;
  • Assurer la gestion d’un pont de visioconférence et des autres environnements technologiques nécessaires au bon fonctionnement technologique de la télésanté pour tous les établissements des territoires qui lui sont confiés;
  • Coordonner la mise en oeuvre des activités technologiques de télésanté des territoires qui lui sont confiés;
  • Gérer les volets technologiques des projets de développement et de déploiement de télésanté des territoires confiés et ce, sous la coordination du CCT initiateur du projet;
  • Assurer la gestion de services technologiques de télésanté déclarés actifs d’intérêt commun qui lui sont confiés;
  • Rendre compte des activités de gestion opérationnelle technologique auprès du ministère et des autres CCT non mandatés pour la gestion opérationnelle technologique.

Consultez l’offre de services provinciale en télésanté détaillée pour de plus amples renseignements.

Soutien technique

Soutien de première ligne : L’établissement local est responsable d'offrir le soutien de première ligne à l’utilisateur et communique avec le CCT CHU de Québec-Université Laval advenant l’impossibilité de répondre à la demande.

Soutien de deuxième et de troisième ligne : Le CCT CHU de Québec-Université Laval est responsable d’assurer le soutien de deuxième et de troisième ligne à l’utilisateur lors d’une demande non résolue en premier lieu par son établissement local.  Il prend en charge les requêtes des établissements, en assure le suivi et le traitement dans les meilleurs délais possibles.

L’équipe du CCT a mis en place un Guichet Unique pour répondre à toutes vos questions, que ce soit pour une demande de soutien technique lors d'une  visioconférence en cours, pour un problème de réservation dans l'interface IRIS ou pour toute autre question d’ordre technologique, clinique ou organisationnelle.  Vous n’avez qu’à composer le 1-877-830-1051 pour les appels extérieurs ou le 418-577-4692 pour les appels locaux.  Afin de bien orienter votre appel, veuillez suivre les indications du message d’accueil téléphonique.

Il est également possible de faire parvenir un courriel détaillé de votre demande de soutien technique à l'adresse suivante: soutien@telesantechudequebec.ca

Services cliniques

Plus de 85 activités cliniques sont offertes au moyen de la modalité de télésanté dans les établissements desservis par le CCT CHU de Québec-Université Laval, dans plus de 30 spécialités différentes.

Ce portrait a été répertorié par les pilotes télésanté, à la demande du MSSS, au printemps 2017.  Il comprend les activités de téléconsultation avec patient ou de télédiscussion de cas, offerts par les établissements dispensateurs de services du territoire du CCT CHU de Québec-Université Laval. De façon plus détaillée, les activités cliniques offertes, par établissement, sont les suivantes:

Aucune activité clinique n'est répertoriée au CISSS des Îles car cet établissement n'est pas dispensateur de services en télésanté. Des activités de télésanté ont lieu dans cet établissement mais sont offertes par un centre dispensateur de services du territoire de desserte du CCT CHU de Québec-Université Laval.

Voici, quelques exemples de services cliniques, offerts dans les établissements du territoire de desserte du CCT CHU de Québec-Université Laval, qui alimenteront le répertoire provincial:

La télétrombolyse:

La télétrombolyse est une activité de télésanté qui permet à un patient, souffrant d’un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) en phase hyperaiguë, d’avoir accès, peu importe son lieu de résidence, à des soins et services selon les meilleurs critères de qualité.  Afin d’assurer que ce service est toujours disponible dans les établissements du territoire du CCT CHU de Québec-Université Laval, un service de garde est offert par le CCT  CHU de Québec-Université Laval vingt-quatre heures par jour et sept jours par semaine (24h/7j).

La télépathologie:

La télépathologie permet aux patients d’avoir accès à une couverture en continu du service d’extemporané per opératoire évitant ainsi les interventions chirurgicales en deux temps.  Elle permet, par le fait même, d’obtenir des gains substantiels en termes de délai du diagnostic et de qualité de service à la clientèle chirurgicale, dans les régions éloignées et intermédiaires ou encore dans les établissements urbains, où une rupture de service ponctuelle en pathologie était imminente.  Les pathologistes pratiquant seuls peuvent, quant à eux, obtenir facilement une seconde opinion auprès de confrères détenant une expertise sur-spécialisée dans les cas plus complexes brisant ainsi l’isolement professionnel.

Soins de plaies complexes:

Toute plaie ou ulcère dont le processus de guérison est retardé ou compromis au point de ne pas arriver à une intégrité fonctionnelle et anatomique adéquate est défini comme une plaie complexe. Ce type d’ulcération est souvent une manifestation cutanée de maladies systémiques telles que le diabète, l’insuffisance veineuse, la maladie artérielle périphérique ou néoplasique. Les plaies qui ne guérissent pas dans un délai de six à douze semaines sont habituellement considérées comme des plaies chroniques. La clinique de plaies complexes du CISSS de Chaudière-Appalaches - Hôtel-Dieu de Lévis offre un service d’évaluation, d’investigation et de traitement des patients affligés de plaies chroniques dans un contexte d’une équipe pluridisciplinaire impliquant des médecins, des infirmières et des inhalothérapeutes ayant une expertise en soins de plaies chroniques.

Ce service est également offert par visioconférence pour les patients ayant un lieu de résidence géographiquement éloigné de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Télésoins à domicile:

Les télésoins à domicile consistent à offrir des services de santé à un patient, dans le confort de son domicile, au moyen d’outils technologiques permettant à des professionnels de la santé de surveiller son état de santé à distance. Le patient et les professionnels de la santé forment ainsi une équipe qui travaille au maintien et à l’amélioration de la santé et du mieux-être du patient atteint de maladies chroniques, grâce à des outils technologiques. Les télésoins à domicile peuvent signaler aux professionnels de la santé tout changement dans l’état du patient, avant qu’il ne se dégrade réduisant ainsi les visites à l’urgence et les séjours à l’hôpital. Cette approche guide les patients vers une prise en charge personnelle de leur état de santé et les outille afin de réagir s'il y a apparition de symptômes. Il en résulte donc une plus grande satisfaction, une autonomie et une meilleure qualité de vie pour les patients.

Le service de télésoins à domicile est actuellement offert aux patients qui résident sur le territoire du CISSS de Chaudière-Appalaches, du CISSS de la Gaspésie et du CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean. La mise en place de ces services est également en cours sur le territoire du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Territoire desservi

Le CCT CHU de Québec-Université Laval accompagne et soutien l’ensemble des établissements de son territoire, c'est-à-dire sept régions sociosanitaires et dix établissements différents couvrant ainsi tout l’Est du Québec.

Régions sociosanitaires du Québec :

Le MSSS définit comme suit la notion d’établissement : Un établissement offre à la population des services généraux et spécialisés correspondant aux 5 missions définis par la Loi sur la Santé et les Services sociaux selon qu’ils exploitent : un centre local de services communautaires (CLSC), un Centre hospitalier (CH), un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), un centre de protection de l’enfance et de la jeunesse (CPEJ) et un centre de réadaptation (CR).  Au Québec, un établissement peut exploiter plus d’une mission.

Depuis le 1er avril 2015, la répartition des établissements a été modifiée au Québec à la suite de l’entrée en vigueur de la Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de santé et de services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales

ÉTABLISSEMENTS DESSERVIS

1 — Région du Bas St-Laurent

  • CISSS du Bas St-Laurent

2 — Région du Saguenay Lac St-Jean

  • CIUSSS du Saguenay Lac St-Jean

3 — Région de la Capitale-Nationale

  • CHU de Québec-Université Laval (5)
  • IUCPQ
  • CIUSSS de la Capitale-Nationale

9 — Région de la Côte Nord

  • CISSS de la Côte-Nord

10 — Région du Nord-du-Québec

  • Centre régional de santé et des services sociaux de la Baie-James

11 — Région de la Gaspésie Iles-de-la-Madeleine

  • CISSS de la Gaspésie
  • CISSS des Iles

12 — Région Chaudière-Appalaches

  • CISSS de Chaudière-Appalaches

Carte réseau

Le territoire desservi par le CCT CHU de Québec-Université Laval est identifié en rouge sur la carte ci-dessous. Les dix établissements et les 292 installations sont dispersés sur l'ensemble du territoire.